Freestyle hammocking à la façon de LA SIESTA

Jugenheim/Rheinhessen, juin 2013. Après le retour de Cornelius Grisar, parti faire le tour du monde et filmer les différentes séquences pour la vidéo freestyle hammocking,

nous avons privé l’homme-COLIBRI  de sortie pour qu’il nous raconte son voyage et qu’il nous parle de la nouvelle collection de hamacs de voyage de LA SIESTA. Voilà son compte-rendu :

La première scène de freestyle hammocking devant la Cathédrale de Mayence en Rhénanie-Palatinat/Allemagne.

D’où t’es venu l’idée de faire le tour du monde avec ton hamac ?

Depuis que mes parents ont commencé, au début des années 90, à développer et commercialiser des hamacs, ceux-ci ont toujours fait partie de l’équipement de base de nos vacances en famille. Il était évident pour moi, lorsque nous avons terminé de développer nos nouveaux hamacs de voyage LA SIESTA, que je devais alors réaliser le rêve de tout routard et parcourir le monde.

Abhängen in Australien

Un des plus grands moments de détente avec mon hamac : hamac-barbecue avec mon compagnon de voyage Kolja ! On n’avait pas de chaise, mais notre COLIBRI. Queensland/Australie.

Unbenannt7

Mon compagnon de voyage Max contrôle la place de son hamac dans le district d’Itaewon à Séoul/ Corée du Sud.

Quel a été le moment le plus mémorable de ce voyage ?

C’est dur de répondre à cette question. Lors de mon voyage, j’ai visité huit pays différents et j’ai suspendu mon hamac dans un nombre incalculable d’endroits aux réalités diverses et variées. Cela signifiait aussi découvrir le monde sous une toute nouvelle perspective. Si je devais choisir un seul et unique moment, ce serait vraisemblablement mon premier jour en Chine, quand j’ai suspendu mon hamac sur la Nanjing Road dans le centre-ville de Shanghai. Les nombreux passants n’avaient encore certainement jamais vu une chose pareille. Ils s’arrêtaient et en l’espace de quelques minutes, plus d’une centaine de personnes nous entouraient. Ils applaudissaient et nous acclamaient, comme si nous étions des artistes de rue. C’était vraiment une sacrée manière de commencer notre voyage en Chine !

Freestyle hammocking auf Meru Island/Malediven

Un des plus beaux endroits pour le freestyle hammocking, sur la plage de Meeru Island/Maldives

Freestyle hammocking auf den Malediven

Suspension de notre hamac avec mon compagnon de voyage Joakim et nos nouveaux amis insulaires. Cocoa Island/Maldives

Peux-tu nous décrire ta vue préférée depuis ton hamac?

Dans la dernière partie de notre voyage au Japon nous nous sommes arrêtés sur une île qui s’appelait Daiba, au large de Tokyo. J’ai commencé à suspendre mon hamac au moment où le soleil se couchait. Ce coucher de soleil sur la ville et ses gratte-ciel était si spectaculaire que je ne l’oublierai jamais.

J’ai l’impression que tu as été très aventureux dans le choix des lieux où suspendre ton hamac. Il n’y a pas eu de moments critiques ?

Dans le Parc du Palais Impérial de Tokyo nous n’avions pas vu les caméras de surveillance et nous pensions qu’il était possible d’accrocher notre hamac sur un des temples. A peine terminé de suspendre notre COLIBRI qu’est arrivée une voiture de police, pneus crissants, qui s’est arrêtée devant nous. Quatre policiers en sont sortis et nous ont demandé ce que nous étions en train de faire. Nous avons pu les persuader que nous ne faisions rien de mal mais ils ont bien pris soin de nous faire effacer les photos et les vidéos que nous avions prises. Même si la police japonaise était très polie, ça a été un moment très délicat.

Abhängen bei Badaling

Mon compagnon de voyage Benjamin avec deux touristes chinoises devant la Grande Muraille de Chine, Badaling/Chine.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans le COLIBRI ?

Comme on le voit dans la vidéo, le hamac COLIBRI est très facile à suspendre. Avec les crochets intégrés tu peux suspendre ton hamac en toutes circonstances ou presque. Et c’est vraiment indispensable quand on voyage. Le mieux c’est que même si tu es paresseux et que tu ne veux pas suspendre ton hamac tu peux, à la place, utiliser ton COLIBRI comme couverture de pique-nique. Et puis la toile de parachute est tellement légère ! Mais tu dois déjà connaître cela d’autres hamacs de voyage. C’est tout simplement génial. Oh arrête-moi, sinon je pourrais continuer pendant des heures !

 Ok, arrête-toi ! Merci d’avoir pris du temps pour nous, homme-COLIBRI !

Bon hammocking à tous !

Ton équipe de LA SIESTA

PS : tu veux voir les photos du voyage de Cornelius ? Alors regarde notre vidéo freestyle hammocking et notre album Pinterest COLIBRI !

Comments

comments